Les productions

David Bursztein

Aux côtés de "Welt" se tenait une compagnie de production de spectacles que David Bursztein avait surrnomé " Life is not a Picnic". Cette compagnie était avant tout un big band cosmopolite et polyglotte aux couleurs cuivrées, salées, salsées...

 

" Life is not a picnic", était l’histoire d’un mélange.

 

Venue du jazz, de la musique napolitaine, afrocubaine, ou de la comédie musicale, cette bande de musiciens, promène ses textes décalés entre rythmes latinos, grands standards américains, jazz chromé, mambo, salsa ou envolées tziganes…

Les chansons se succèdent, interprétées dans un espéranto peu commun où se mêlent toutes les langues : français, anglais, italien, yiddish, espagnol …

 On trouve de tout dans le répertoire intemporel de "Life is not a picnic" : voix, trompettes, saxo, mandoline, trombone , guitare, piano, contrebasse, batterie …

 

Le passé théâtral de David Bursztein le conduit à penser qu’une chanson fonctionne comme un acteur.

 

C’est un personnage qui a besoin d’un décor, de partenaires (musiciens, choristes, danseurs, acteurs) et évidemment d’un public…

 

Lorsqu’il écrit ses premiers textes, il imagine un univers musical pour chaque chanson, un métissage de styles musicaux.

 

Ainsi, chaque chanson est un tableau, une invitation au voyage, qui fait intervenir un personnage. 

Jouer avec les publics :

 

L’alchimie de la rencontre prend forme sur scène car David évolue sur scène en invitant des compagnies, des chorales, des artistes, et artisans du pays mais aussi des cuisiniers (des repas se font en direct pour les spectateurs)....

 

Les représentations s’adaptent aux configurations de l’espace scénique selon les lieux les salles et les volumes.

 

En fait, c’est un gros bazar organisé. Le mouvement, le rythme et l’imprévu investissent le spectacle, un grand chantier artistique se réalise sous nos yeux....